Géographie

geographie

Le Mali est un pays enclavé d’Afrique de l’Ouest situé entre les 10e et 25e degrés de latitude nord et entre le 4e degré de longitude est et le 12e de longitude ouest et couvre une superficie de 1 241 238 km². Il partage 7 420 km de frontières avec 7 pays limitrophes : l’Algérie au nord, le Niger et le Burkina Faso à l’est, la Côte d’Ivoire, la Guinée au sud, la Mauritanie, et le Sénégal à l’est.

La population, s’élevant à environ 14,5 millions d’habitants en 2009, est essentiellement rurale. Les principales villes sont Bamako, la capitale, Kati, Kayes, Ségou, Mopti et Sikasso.

  • Urbanisation

Le Mali, pays dont la population est encore essentiellement rurale, connaît une urbanisation croissante. La population urbaine,  estimée à 3,3 millions d’habitants en 2006 soit moins d’un tiers de la population totale devrait atteindre les 12 millions en 2025, soit environ la moitié de la population totale.

Cette urbanisation, souvent anarchique, engendre plusieurs conséquences : diminution des espaces verts, occupation des berges et des bas fonds avec des problèmes d’insalubrités et des risques d’inondation, une augmentation importante du volume des déchets dont beaucoup ne sont pas traités, entraînant une prolifération des dépotoirs sauvages, une aggravation des problèmes d’assainissement. Les pollutions atmosphériques sont également en développement, notamment dans la capitale Bamako, en raison de la consommation de bois pour la cuisson et des énergies fossiles pour l’industrie et les véhicules motorisent

  • Relief

Le Mali est un pays plat légèrement vallonné, avec des altitudes généralement comprises entre 250 et 500 mètres. Quatre grands ensembles composent le relief : les plateaux gréseux soudano-sahélien (plateau mandingue, falaises de Bandiagara et mont Hombori), collines et plaines soudano-sahéliennes, delta intérieur du Niger et le massif de l’Adrar des Ifoghas avec ses ergs et ses hauteurs.

  • Hydrologie

Deux grands fleuves traversent le Mali :

Le Niger qui parcourt le Mali sur 1 700 km. Le Bani est un de ses affluents. Le Delta central du Niger, entre Tombouctou et Léré est une vaste zone inondée après la saison des pluies. Après la décrue, la région est parsemée de lacs, comme le lac Débo et le lac Figuibine,

Le Sénégal. Parmi ses affluents, on peut citer le Bafing, le Baoulé (rivière) et la Falémé.

La hauteur d’eau annuelle moyenne des précipitations est de 282 mm, soit pour une superficie de 1 240 019 kilomètres carrés, un volume de précipitations annuelles de 349,734 kilomètres cubes que l’on peut arrondir à 350 (France métropolitaine 477,99 km³).

Il faut ajouter qu’une quantité importante d’eau quitte annuellement le territoire : 30 km³ vers la république du Niger (il s’agit du débit du fleuve Niger à sa sortie du Mali) et 22 vers l’ensemble Mauritanie-Sénégal (débit du fleuve Sénégal), soit un total de 52 kilomètres cube.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

98 ÷ = 98

Coupe du monde 2022:  le tirage au sort des qualifications AfriqueLa Confédération africaine de football a procédé au tirage au sort des qualifications pour la Coupe [...]

L'un des plus gros diamants du monde finit dans le sac de VuittonIl a la taille d'une balle de tennis et pèse environ 350 grammes : c'est le deuxième plus [...]

Les marchés financiers dévissent redoutant l’impact du coronavirus en ChineLa Chine a recensé, ce mardi 21 janvier, 77 nouveaux cas de la nouvelle pneumonie. Six personnes son [...]

«Luanda Leaks»: comment s’acheter un condo à Monaco?Alors que la justice angolaise enquête sur les détournements de fonds des proches de José Eduardo do [...]

Newsletter

METEO
Météo Bamako © meteocity.com