8 raisons d’investir au Mali


Profil du pays

Localisation : le Mali est situé au cœur de l’Afrique de l’ouest.

Superficie : 1 241 238 km2

Capitale : Bamako

Pays frontaliers : l’Algérie au Nord et Burkina Faso au Sud –est, la Cote d’Ivoire, la Guinée au Sud, la Mauritanie, et le Sénégal à l’Ouest.

Climat et hydrographie : le climat au Mali se caractérise par trois saisons : la saison sèche de mars à juin, une saison pluvieuse ou hivernage de juin à septembre et une intersaison ou saison de froid d’octobre à février avec un vent saharien, l’harmattan. La température varie entre 24°C en janvier et 35°C en mai. Le pays est traversé par le deux plus grandes fleuve de l’Afrique de l’Ouest : le Niger long  de 2 400 km et le Sénégal de 1 200 km.

Ressources naturelles : Or, Calcaire, Phosphate, Marbre, Gypse, Fer, Sel gemme…

Population : 14,5 Millions d’habitants dont plus  1,8 Millions à Bamako.

Monnaie : Franc CFA ; 1 euro = 655,957 FCFA.

Langue officielle : Français.

Profil politique

Gouvernement : le Mali est une république Laïque. Depuis l’événement de la démocratie en 1992, le Président de la République est élu au suffrage universel pour un mandat de 5 ans et rééligible une seule fois. Le gouvernement, dirigé par un Premier Ministre, assure le pouvoir exécutif. Les membres du gouvernement sont nommés par décret présidentiel.

Divisions administratives : En plus de capital, Bamako, le pays est subdivisé en 8 régions administratives : Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao et Kidal.

Système législatif : le pouvoir législatif est assuré par l’Assemblée  Nationale. Ses membres, les députes, sont élus au suffrage universel direct pour 5 ans.

Système judiciaire : la cour suprême, la plus haute cour de l’Etat présidée par un Magistrat, exerce  le pouvoir judiciaire avec les autres cour et tribunaux.

Profil économique

PIB en Milliard de FCFA : 4 124, 9 en 2009 (Est. : US $ 9 482 528 735).

Taux de croissance du PIB : 4,5% en 2009

Croissance du PIB / secteur : Primaire : 5,6%, Secondaire 3,5% et tertiaire : 3,5% en 2009.

PIB/Habitant : 284 145 FCFA par habitant en 2009 (Est. : US $ 653, 20).

Exportations en Milliards de FCFA : 841, 303 en 2009 (Est. : US $ 1 934 029 885).

Importation en Milliard de FCFA : 1 174,06 en 2009 (Est. : US $ 2 698 988 505).

Investissement Directs Etrangers en Milliards de FCFA : 194,8(Est. : US $447 816 092)soit environ 4,6% du PIB en 2009.

Organisme d’appartenance : UEMOA (80 millions d’habitants), CEDEAO (220 millions d’habitants).

Le Mali, ouvert sur le monde, point d’accès stratégique aux marchés régionaux et sous-régionaux

Terre d’accueil, carrefour de civilisations, le Mali est pays riche par son histoire, sa culture diverse et multiple, et son hospitalité légendaire. Berceau de grands empires et royaumes (Empire du Ghana, Empire du Mali, Empire Songhaï, Royaume Bambara de Ségou et l’Empire Peul du Macina), il fut longtemps au cœur du grand commence transsaharien.

D’une superficie de 1 241 238 km2,  soit  1/25 de la superficie totale de l’Afrique, le Mali réunit les avantages d’être arrosé  par les deux plus importants fleuves de la sous région : le fleuve du Niger avec  1 780 km de parcours et le Sénégal avec 669 km ; et celui de partager 7200 km de frontière avec sept pays : l’Algérie au Nord et au Nord-est, la coté d’Ivoire et la Guinée au Sud, le Sénégal et la Mauritanie à l’Ouest, le Niger à l’Est et enfin par le Burkina Faso au Sud-est .

Situé au l’Afrique de l’Ouest, le Mali est aussi au sien de deux grands ensembles économiques sous régionaux à savoir :

  • L’Union Economique et Monétaire Ouest de l’Africaine  (UEMOA) avec plus de 8 millions de consommateurs ;
  • La Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) avec 220 millions de consommateurs potentiels ;

Résolument engagé dans la mise en valeur des immenses potentialités dont il dispose, avec 14% du budget d’Etat consacré au développement agricole, le Mali a pris une option sérieuse pour atteinte des objectifs millénaire.

Son positionnement géostratégique unique en fait un épicentre potentiel de rayonnement industriel et commercial sous régional.

Un pays Stable

Le Mali a connu en mars 1991 des événements historiques qui ont abouti à des changements politiques et importants ayant permis au pays d’entrer de plain- pied dans le pluralisme politique après une transition réussie. Comme l’atteste la réussite des dernières élections législatives et présidentielles 2002, le Mali se présente aujourd’hui comme un pays politiquement et socialement stable doté d’institutions légales et démocratiques qui lui donnent une étiquette de pays exemplaire où la sécurité des investissements est garantie.

L’Authenticité culturelle du Mali !

Véritable pole de richesse culturelle et touristique dans une Afrique qui change et se modernise, le Mali a su garder toute son authenticité et la variété de ses  pratiques, traditions et coutumes ancestrales. Unique pays de l’Afrique de l’Ouest où toutes les cultures se retrouvent, au Mali retrouvez le pays DOGON à Mopti en plein centre du pays ou la Grande Mosquée de Tombouctou au Nord ! Ces lieux et vestiges sont classées patrimoine de l‘UNESCO. Partagez des moments inoubliables au bord du fleuve Niger en traversées journalières ou lors des festivals organisés durant l’année. Enfin, profitez de l’attractivité culturelle du Mali à travers son authenticité, la forte affluence touristique et les voies d’accès améliorées à travers tout le pays, pour y développer des services diversifiés d’Agence de divertissement et de tourisme, pour y construire des réserves hôtelières , des restaurants exploiter tout simplement le patrimoine  Culturelle du Mali !!

Un environnement économique porteur de croissance

Le Mali a opté pour l’édification d’une économie de libre entreprise et a entamé depuis 1982, le désengagement de l’Etat des secteurs productifs pour le limiter à ses missions essentielles de souveraineté, de régulation et de protection des biens et des personnes.

La politique a débuté en 1988avec la mise en œuvre du Programme d’Ajustement Sectoriel des Entreprises Publique (PASEP).

Ainsi certaines sociétés comme l’Energie du Mali (EDM), la Régie des Chemins de Fer du Mali (RCFM) et la société des télécommunications du Mali (SOTELMA) ont été privatisées et d’autres sont en voies de l’être.

Depuis 1995, année de son adhésion à l’organisation Mondiale du Commerce, les reformes ont permis :

  • L’assainissement progressif de l’environnement légal, réglementaire et institutionnel des affaires ;
  • L’élimination ou la réduction des distorsions et des entraves freinant la production et la compétitivité ;
  • L’implantation d’infrastructures de base modernes…

L’excellente performance actuelle de l’économie malienne par une gestion macroéconomique adéquate qui a valu aux autorités la finance renouvelée des partenaires et institutions internationales comme Union Economique Ouest Africaine, la banque Mondiale et le fonds Monétaire International avec les félicitations du Conseil  Administration du FMI.

Le Mali avec un taux de 4,5%, a été à la pointe de la croissance dans l’Union Economique et Monétaire de l’Afrique de l’Ouest, en 2009.

Parmi les 8 Etat de l’Union, le Mali seul, a pu respecter les quatre critères de premier rang à savoir :

  1. Le solde budgétaire de base ;
  2. Le taux d’inflation ;
  3. Le taux d’endettement ;
  4. Le non accumulation d’arriérés de dettes.

Les perspectives économique en 2010s’inscrivent dans le cadre d’une politique économique et sociale axée sur le renforcement des actions relatives à la diversification de la production et à la lutte contre la pauvreté. Un taux de croissance de PIB estimé à 5,8%a été enregistré pour cette période.

Les reformes structurelles vont se poursuivre, en particulier celle du secteur de l’électricité et de l’eau.

Aussi la filière coton sera renforcée avec l’achèvement du processus  de privatisation de la compagnie malienne de développement du textile  (CMDT).

L’activité économique sera soutenue principalement par le secteur tertiaire, dont la contribution à la croissance sera de 2,1% point contre 2,0 point en 2009.

La contribution du secteur secondaire à la croissance devra augmenter de 0,8point d’une année à l’autre, en s’établissant à 0,9 point en 2010. Dans ce secteur, les industries manufacturières connaitront un regain d’activité.

Il est aussi prévu une performance du secteur des BTP.

L’objectif du gouvernement est de faire de la promotion des investissements un axe prioritaire de son invention :

  • Renforcer le moyens des institutions intermédiaires ;
  • Créer les conditions favorables et /ou incitatives au développement du secteur privé.

Le Mali entend faire reposer son objectif de croissance essentielle sur le secteur privé, tant national qu’étranger, dont la participation doit être élargie à l’ensemble des activités.

La stratégie de développement s’article autour des quatre axes suivants :

  • La promotion des filières agro-pastorales compétitives à l’exportation (coton, riz, fruits, et légumes, produits de cueillette dont karité, élevage) ;
  • La transformation des ressources agro-pastorales pour développer la filière textile, cuirs, et peaux, lait, œufs, viande…et la promotion des filières emballage et aux matériaux de construction ;
  • La valorisation de nouvelles ressources minière, en dehors de l’or ;
  • Le développement du secteur tertiaire, notamment des services rendus aux entreprises (conseil en gestion, expert comptable et financière, formation, informatique, communication, produits financiers…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× 7 = 28

Burkina Faso: la France augmente son niveau d’alerte sécuritaireNouvelle mise à jour de la carte du Burkina Faso par le ministère français des Affaires étrangères. [...]

Bolivie: la peur des représailles dans les deux campsLe 10 novembre, Evo Morales démissionnait après des semaines de manifestations contestant sa réélect [...]

Crise en Bolivie: l'Église catholique se pose en médiatriceLa Bolivie entre dans sa quatrième semaine de contestation depuis l'arrivée au pouvoir de la pr [...]

France: début du procès de la sœur du jihadiste Fabien ClainLe procès d'Anne-Diana Clain et de son époux, jugés pour association de malfaiteurs terroristes [...]

L'heure de rentrer en Chine est venue pour Bei Bei, panda géant né à Washington« Bye bye Bei Bei ! » Un panda né dans le zoo de Washington s’envole ce mardi 19 novembre pour la Ch [...]

Newsletter

METEO
Météo Bamako © meteocity.com